• Animes été 2018, premières impressions #2

    Je continue mes premières impressions avec :

    • Shichisei no Subaru
    • Lord of Vermillion
    • Senjushi

     

     

    Animes été 2018, premières impressions #2Shichisei no Subaru. Déjà le résumé et le trailer me faisaient beaucoup penser à AnoHana et après avoir vu les deux premiers épisodes ça confirme ce que je pensais. Non seulement l'histoire de la fille morte qui "revient" est la même mais en plus les personnages sont plus ou moins identiques. Un héros devenu lugubre suite à un traumatisme est/était amoureux de la fille morte, la fille morte aux cheveux blancs amoureuse du héros, un prétentieux jaloux du héros & amoureux de la morte, une fille jalouse de la morte est amoureuse du héros, sans oublier une fille discrète amoureuse du prétentieux et le mec cool en dehors du polygone amoureux (ouais parce que là c'est plus un triangle). De ce côté ce n'est pas très original mais ce n'est pas pour autant que ça ne sera pas mauvais, mais je comprends que cet aspect de l'anime en gêne plus d'un. Après, même si on retrouve le côté de l'amie morte qui "revient" l'univers reste bien différent. 

    En parlant des personnages, mis à part Satsuki qui semble être la seule à avoir mûri depuis 6 ans je ne suis pas ultra fan des autres, surtout Takanori dont je me serais vraiment bien passé, le mec ultra prétentieux qui se prend pour je-ne-sais-qui et qui rejette la faute sur son rival amoureux blablabla... Surtout après 6 ans le mec est resté un gamin... --' J’espère aussi qu'il n'y aura pas de rivalité ultra lourde et futile entre le héros et Takanori... 

    En ce qui concerne l'univers du jeu vidéo, évidemment j'ai pensé à SAO mais là je ne comprends pas pourquoi un Game Over entraînerait une suppression de compte, peut-être, et j’espère, qu'il y aura une raison a ça, peut-être que le Re-Union à été créer dans un but précis...? Donc à voir par la suite.

    Même si les personnages ne sont pas originaux l'univers de Re-Union semble intéressant, et globalement ça semble une série sympa donc à voir. :)

     

     

    Lord of Vermillion: Guren no Ou. Le résumé et le trailer ne donnaient pas beaucoup d'informations sur l'histoire alors je ne savais pas du tout à quoi m'attendre.

    Le premier épisode ne nous avance pas des masses sur l’histoire, on Animes été 2018, premières impressions #2sent que l'intrigue va mettre un peu de temps à se mettre en place. Cela dit dès les premières secondes on peut voir l'animation des combats et là je ne suis pour le moment pas très fan, rien de transcendant, c'était même assez plat, les combats ne dégageaient rien de dramatique.

    Les graphismes sont bien mais pareil, ce n'est pas ouf non plus et le chara design est pas mal pour certains personnages.

    Je pense que pour vraiment se faire un avis sur cet anime il faut voir au moins les 5/7 premiers épisodes, le temps que l'intrigue s'installe. [Dispo chez ADN]

     

     

     

    Senjushi. Cet anime n'était pas dans ma liste des séries à voir car je savais qu'il n'allait pas m’intéresser, mais j'ai tout de même testé par curiosité.

    Animes été 2018, premières impressions #2Dès le premier épisode nous sommes bombardés de noms et de personnages, impossible de tout retenir, quand on croit avoir découvert tous les personnages il y en a d'autres qui débarquent, je n'ai pas compté mais en un seul épisode ça fait beaucoup. Surtout que les personnages s'appellent par des surnoms donc c'est encore plus difficile de retenir les noms. 

    Ensuite, je trouve que le mélange exhibition de beaux gosses / guerre n'est pas une bonne idée, ça créer un contraste assez spécial qui, pour moi, ne va pas du tout. La guerre ne fait pas crédible et les beaux gosses / mousquetaires pareil. 

    Pour finir, et là ça rejoint ce que je disais juste au-dessus. Les combats sur un champ de bataille avec des paillettes, des pétales de rose et un mec qui s’illumine... juste Non, ça ne va pas. Je veux bien que ce soit une fiction mais quand même...

    Les graphismes restent beaux, bien que pas appropriés pour une histoire qui aborde les conflits politique et la guerre. Les personnages seront sans doute amusants et sympatriques voir même attachants pour certains mais je doute vraiment pouvoir me plonger dans l'histoire et l'univers.

     

     


    9 commentaires
  • Animes de l'été, premières impressions #1

    Salut !

    Les animes de l'été ont commencé je vais pouvoir poster mes premières impressions :)

    Au programme aujourd’hui, trois séries disponibles chez Crunchyroll :

    • Satsuriku no Tenshi 
    • Kyoto Teramachi Sanjou no Holmes
    • Hanebado!

     

    Animes de l'été, premières impressions #1

    Je commence par le survival game: Satsuriku no Tenshi (Angels of Death). L'anime se repose sur le suspense et le mystère, mais on sent tout de même une légère pointe d'humour avec l'ironie de certaines scènes, principalement apporté par le duo assez particulier: Rachel/Zack. Rachel est une petite fille franche et très peu expressive, quant à Zack c'est un psychopathe qui ne brille pas par son intelligence, il le dit d'ailleurs lui-même, il est plutôt "c*n" XD. Ce sont deux contraires forment un duo assez cocasse. 

    Même si le psychologue que l'on voit dans le premier épisode a une personnalité un peu exagérée j’apprécie pour le moment cet anime, très vite on comprend ce qui se passe mais le mystère sur ce qui se cache derrière ce "jeu" est toujours là.

    L'animation est très fluide, j'aime bien les graphismes et le chara design des personnages.

    L'opening "Vital" de Masaaki Endo est vraiment pas mal, j'aime beaucoup la musique, d'ailleurs je trouve qu'il correspond bien à l'anime, même s'il s'agit d'un survival game, ce n'est pas trop glauque (pour le moment en tout cas), on sent qu'il y a une touche de légèreté. Idem pour l'ending "Pray" chanté par la douce voix d'Haruka Chisuga (seyuu de Rachel), j'aime bien.

     

     

    Pour le moment c'est un des animes qui me plaît le plus cette saison, où en tout cas qui me donne envie de poursuivre la série.

     

     

    Animes de l'été, premières impressions #1Passons maintenant à Holmes of Kyoto / Kyoto Teramachi Sanjou no Holmes. Un slice of life a l'ambiance plutôt agréable, j’apprécie également les graphismes et les couleurs chaudes de la boutique, ça me fait penser un peu à Rokuhoudo.

    Pour les personnages, Kiyotaka, aussi surnommé Homles, est un personnage intéressant et un peu sournois auquel j'accroche plutôt bien pour le moment. Concernant l'héroïne Aoi par contre... je n'avais rien à lui reprocher jusqu'à ce qu'elle avoue pourquoi elle est entré dans la boutique :  

    Spoil épisode 1 

    La raison pour laquelle Aoi a volé des objets de grande valeur à son grand-père est vraiment débile et imature. Je m'attendais à tout sauf à ça. Lorsque Homles lui demande pourquoi je m'attendais à un truc du genre "mon grand-père est à l'hôpital j'ai besoin d'argent pour payer les frais d'hospitalisation etc." bref un truc important, mais non Aoi s'est simplement fait largué et veut rentrer chez elle... --' Bref, ce n'est qu'un détail.
     

     Mis à part ça, l'anime semble intéressant et très gérable, donc à voir.

     

     

    Et enfin Hanebado! un anime sur le badminton qui semble être un des animes Animes de l'été, premières impressions #1les plus populaires de cette saison. Pour le moment je n'ai vu que 2 épisodes et je suis assez déçue. Déjà j'ai du mal à accrocher aux personnages pour le moment, notamment celle aux cheveux courts (déjà oublié son nom), une défaite c'est dure à encaisser ok, mais de là à se comporter comme un tyran et à en faire tout un patacaisse...? C'est peut-être un peu trop. Le coach a l'air cool, mais c'est quoi cette manie de vouloir forcer Ayano, une lycéenne, à jouer ? Elle est forte, ok mais elle n'aime pas le badminton alors fou lui la paix ! En parlant d'Ayano le petit génie, encore une fois on se retrouve avec un héros en "concurrence" avec un génie, c'est chiant et pas original, de plus le prof qui la harcèle et elle qui dit toujours "non" ça l'a fait passer pour une gamine capricieuse. Cela dit, un anime sur le sport avec une équipe de filles, il n'y en a pas des masses donc c'est pas mal.

    J’espère qu'ils ne vont pas exagérer les problèmes que rencontrent les personnages, en faisant comme si c'était la fin du monde pour pas grand chose... Début assez décevant mais je garde espoir car le trailer m'avait donné envie... donc, je poursuis le visionnage par curiosité.

    L'animation est assez fluide et très bon opening, j'aime beaucoup. "Futari no Hane" par YURiKA

     


    12 commentaires
  • Natsume Yuujinchou - Utsusemi ni Musubu

    On le sait depuis fin 2017, un film Natsume Yuujinchou est prévu le 29 septembre 2018 au Japon.

    Le film s'intitule, Natsume Yuujinchou : Utsusemi ni Musubu et sera une histoire originale de l'auteure du manga, Midorikawa Yuki. 

    Produit par le studio Shuka (studio des deux dernières saisons de l'anime).

    PV 3

    J'aime beaucoup la chanson "Remember" et la voix de la chanteuse Uru.


    votre commentaire
  • 8.5/10

    Wotaku ni Koi wa Muzukashii

       Informations
       
     

    Résumé: On suit le quotidien de Narumi, une fujoshi, qui découvre un jour que son ami d'enfance, Hirotaka, un hardcore gamer, travaille dans la même compagnie qu'elle. 

    Année: 2018

    Genres: Josei - comédie, romance

    Adaptation: Manga (Otaku Otaku)

    Nombre d'épisodes: 11

    PV:

     

    Mon avis

     

    Le titre de l'anime signifie en Français "L'amour est difficile pour un otaku" et c'est justement à travers l’héroïne Narumi que nous le découvrons. Pour rappel, il est bien plus mal vu d'être otaku au japon que chez nous, surtout pour les fujoshi (fans de BL) qui veut littéralement dire "Fille pourris". (sympa comme nom --')

    On suit donc Momose Narumi qui arrive dans une nouvelle entreprise dans laquelle travail son ami d'enfance Nifuji Hirotaka, qu'elle n'a pas vu depuis le collège. Un soir, après s'être plaint de la difficulté d'entretenir une relation quand on est otaku, Hirotaka propose alors à Narumi de sortir avec lui. Je préviens, la déclaration est assez originale et amusante ! Pour le coup il n'y a pas de phase de flirt chiante ou de personnages rougissant à la moindre déclaration, là ce sont bel est bien des adultes qui ont passé le cap d'être gênés pour un rien, et c'est ce que j'ai apprécié dans cette anime.

    Wotaku ni Koi wa Muzukashii Wotaku ni Koi wa Muzukashii Wotaku ni Koi wa Muzukashii

    Pour en revenir aux protagonistes. Narumi est une jeune femme dynamique et souriante qui vit sa passion à fond, et c'est auprès d'Hirotaka qu'elle se rendra compte à quel point il est agréable de ne pas avoir à cacher sa passion pour les jeux et les mangas. C'est un personnage attachant et très expressif qui a toujours des réactions hilarantes. Ce que j'ai vraiment apprécié chez elle c'est son authenticité, elle est jolie et mignonne et pourtant lorsqu'il est question de manga, animes, BL ou jeux vidéo elle peut sans aucun souci se montrer... "peu glamour" tellement elle vit sa passion à fond. Quant à Hirotaka, bien qu'il ne soit pas très expressif, c'est un personnage que j'ai aimé découvrir et auquel je me suis attaché. Contrairement à Narumi il est difficile de savoir ce qu'il pense a cause de son visage toujours si stoïque (on le voit quand même une fois rire), c'est pourquoi j'avais toujours le regard fixé sur son visage à scruter le moindre changement d'expression. Il est secrètement amoureux depuis si longtemps de Narumi qu'il est impossible de ne pas être touché par ses sentiments, de plus, c'est quelqu'un de très ouvert qui n'hésite pas a se cosplayer en femme ou à lire des Boy's Love pour faire plaisir à Narumi. Bref. Hirotaka est un personnage que j'ai beaucoup apprécié. Je trouve juste dommage que Narumi ne soit pas au courant de tous les efforts qu'il fait secrètement pour elle, et ce, depuis qu'ils sont enfants. Et ça me fait penser à un autre point positif de la série, les différents points de vue. On ne suit pas uniquement l'histoire à travers Narumi, j'ai aimé voir et connaitre les penser d'Hirotaka.

    Wotaku ni Koi wa Muzukashii Wotaku ni Koi wa Muzukashii Wotaku ni Koi wa Muzukashii

    Cependant, même si j'aime beaucoup ce josei plein d'humour, je reste assez déçue qu'il n'y ait pas plus de démonstration affective, jusqu'au bout j'attendais un vrai rapprochement, de moments de tendresse etc. mais ce n'est jamais venu, à part un (ou deux ?) baiser, il ne s’est pas passé grand chose et c'est ce que je trouve le plus dommage. Bon après, l'anime est l’adaptation du début du manga qui est à ce jour toujours en cours, donc à voir par lui suite en manga... ?

    Wotaku ni Koi wa Muzukashii Wotaku ni Koi wa Muzukashii Wotaku ni Koi wa Muzukashii

    En parallèle de la romance principale, nous découvrons les collègues et senpai de nos protagonistes, Hanako et Kabakura tous deux étant aussi des otaku. Hanako est tout comme Narumi une fujoshi mais également une cosplayeuse assez connue dans le milieu. Quant au beau Kabakura, c'est un fan de yuri et de slice of life moe qui aime les filles mignonnes. Doté d'une certaine fierté il lui arrive de ne pas être totalement honnête avec ses sentiments, surtout qu'il est assez émotif contrairement aux apparences. J'ai adoré le voir idéalisé Narumi et jouer au père poule avec elle, c'était à la fois mignon et amusant. Pour des personnages secondaires, ils sont très présents, Hanako et Kabakura forment un couple énergique qui ne cesse de se disputer tel un vieux couple pour notre plus grand amusement.

    Wotaku ni Koi wa Muzukashii Wotaku ni Koi wa Muzukashii

    Le petit frère d'Hirotaka, Naoya est également présent, bien que dans l'anime aucune romance n'ait débuté, une relation amicale avec une certaine Kou s'est petit à petit installée. Total opposé de son frère, Naoya est quelqu'un de jovial, expressif, doux et pas du tout Otaku, il est même nul aux jeux vidéo. Avec la passion pour les BL de Naru et Hana je pensais qu'il y aurait un couple gay dans la série, ou en tout cas que Kou serait un homme, eh bien non, c'est bel et bien une fille, très timide et otaku gameuse.

    Otaku ! c'est quand même le thème principal de cet anime et il est agréable pour tout otaku de retrouver des références à des œuvres (animes, mangas, event) connus, tel que le manga de The ancient magus bride par exemple. En tant que fan d'animes & mangas, on peut se retrouver dans certains personnages ou certaines situations ce qui est encore agréable et amusant, comme pour l'anime Neet-ju no susume j'ai aimé retrouver ce thème sur les otaku.

    Wotaku ni Koi wa Muzukashii

    Rien à dire sur les graphismes, ils semblent fidèles au manga, j'aime beaucoup le chara design, et les expressions exagérées des personnages rendent les scènes encore plus comiques.

    Quant à l'opening, je l'ai déjà dit sur Twitter et dans un article précédent, mais J'ADORE. Il est dynamique, entraînant, coloré, de plus la voix du chanteur (Kataoka Kenta du groupe Sumika) j'aime beaucoup, bref j'adore et je trouve qu'a lui seul il fait une bonne promo pour l'anime. L'ending est également pas mal, la voix de la chanteuse Halca ressemble un peu à celle de Sayuri (interprète de l'ending d'Erased) donc j'aime bien, dans l'ending on retrouve les personnages sur leur 31, ils sont tout beaux.

      

    Josei agréable, léger, amusant et rafraîchissant. J'ai beaucoup aimé les personnages, petit coup de cœur pour Hirotaka que j'ai trouvé attachant. J'ai A-DO-RÉ, je vous le conseille.

     Qu'en avez-vous pensé ?


    5 commentaires
  • Hello ~ Comme je l'avais annoncé dans un précédent article, voici les questions-réponses sur le thème des animes et mangas. 

    N’hésitez pas à rependre le TAG et à y répondre ;)

    Q/R Animes et Mangas

    Lire la suite...


    13 commentaires
  • 4.5/10

    The End of Youth: Ai no Uta

       Informations
       
     

    RésuméIl y a de nombreuses raisons pour lequelles TAGASHIRA Shinichi, jeune chanteur de 28 ans voudrait mourir, la principale étant qu'il a tout simplement perdu la flamme qui l'anime. Et quand à l'occasion de retrouvailles avec un ancien ami de lycée, Yû exhorte Shinichi à revoir son petit frère, les choses prennent une tournure encore plus compliquée. Shinichi retrouvera-t-il quelque chose à quoi se raccrocher qui lui redonnera le goût de vivre ? 

    Année: 2008

    Genres: BL, drame, tranche de vie

    Auteur: KONOHARA Narise

    Dessinateur: MIYAMOTO Kano

    Nombre de tome: 1

     

    Mon avis

     

    Comme vous pouvez le constater à ma note, je n'ai pas apprécié ce manga, je suis même déçu car je j’espérais quelque chose de touchant, or pour moi ça a eu l'effet inverse, j'ai été plus agacé qu'autre chose, j'ai même eu du mal à terminer le manga, donc c'est pour dire...

    Après avoir lu le résumé je m'attendais donc à une histoire touchante, mature, qui fait réfléchir au point de  pouvoir me mettre à la place du protagoniste TAGASHIRA Shinichi, ou en tout cas, de pouvoir imaginer ce que le personnage vit et ressent, mais ça n'a pas du tout été le cas, je n'ai pas été touché ni par l'histoire, ni par les personnages, c'est tout le contrairement même.

    The End of Youth

    Je commence par le petit frère de Yu (dont j'ai déjà oublié le nom). Sans doute le pire des deux personnages principaux. Dans les mangas/animes des personnages colériques, désagréables, impulsifs on en voit souvent, mais on finit tout de même par apprécier le personnage ou par reconnaître et apprécier certaines de ces qualités, or là non, il m'a vraiment agacé. J'ai juste eu un peu pitié de lui lorsqu'on voit le comportement de Shinchi envers lui. Sinon, je trouve même qu'il a un sérieux problème, être aussi impulsif, désagréable et haineux envers les autres n'est pas normal, sans oublier qu'il est aussi possessif et désespéré, ce qui n'arrange rien. Plus d'une fois je me suis dit qu'il devrait vraiment consulter un spécialiste. D'ailleurs, je pensais même que lui aussi allait devoir changer de son côté, mais non.

    The End of Youth

    Quant au protagoniste Shinchi, eh bien comme je l'ai déjà dit, je n'ai pas été touché, ni ému par son histoire. Il a fait des mauvais choix, sa carrière de chanteur s'est rapidement terminé, ok c'est déprimant, mais je ne sais pas... je n'ai pas réussi à éprouver de réelle empathie pour lui. Alors je ne sais pas si c'est parce que l'histoire a été mal amenée ou si c'est parce que je n'aime pas le personnage, je l'ai trouvé assez con étant jeune, mais dans tous les cas, je me suis ennuyée et je ne me suis pas attachée à lui. La seule fois où j'ai eu de la peine pour lui c'est: [spoiler*] à la fin lorsqu'il se fait voler sa chanson, [/spoiler] là je peux imaginer ce qu'il a ressenti, surtout que ç'a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase.

    Conclusion: Peut-être que si l’histoire avait pris son temps pour s'installer et développer les personnages ainsi que l’intrigue j'aurais réussi à me plonger dans le manga, mais ça n'a pas été le cas. Je n'ai pas apprécié les personnages, je n'ai pas non plus accroché à l’histoire donc pour moi c'est un flop.

    ► Manga traduit par la Naked Truth.

    *spoiler à surligner


    votre commentaire
  • 7/10

    Nil Admirari no Tenbin

       Informations
       
     

    Titre alternatif: Libra of Nil Admirari

    Résumé: L'histoire se déroule durant l'ère Taisho (qui dure ici 25 ans et non 15 comme dans la réalité)

    Pour protéger sa famille qui a perdu sa fortune et gloire d'antan, Kuze Tsugumi décide de se marier à un homme dont elle ne connaît pas l'identité. Cependant, avant même que son mariage se déroule, son petit frère Hitaki tente de s'immoler par le feu, avec un vieux livre à la main. 

    Alors que tout le monde croit à un suicide, le bureau de gestion de la bibliothèque impériale, aussi connu sous le nom de "Fukurô" (les hiboux), apprend à la jeune fille qu'il existe des livres se nommant maremono (livres maudits), capable d'influencer les gens qui les lisent.

    Suite à l'accident de son frère, Tsugumi est désormais capable de voir les "aura" et décide de se servir de son nouveau don pour aider le bureau de gestion de la bibliothèque impériale.

    Année: 2018

    Genres: Harem inversé, mystère, drame, surnaturel, romance

    Adaptation: Visual novel (otome)

    Nombre d'épisodes: 12

    Licencié en France: Oui - Crunchyroll

    PV

     

    Mon avis

     

    Si vous avez lu mes avis sur d'autres adaptations d'otome game, comme Brothers Conflict, Amnesia, Diabolik Lovers par exemple, vous savez surement que généralement mon avis est assez négatif sur ce genre d'anime... et pourtant là...

    Étonnamment c'est bonne surprise. Dans le début ça n'a pas l'air terrible, c'est même assez banal, comme avec la rencontre des personnages ou encore la gentille héroïne qui prépare de bons petits plats pour ces messieurs etc. bref, dans les premiers épisodes il n'y a rien de bien original et en plus l’héroïne fait un peu "boulet", cependant au fil des épisodes j'ai trouvé que l'anime, bien d'une adaptation d'otome, était assez particulier pour son genre. L'histoire tourne autour de livres Nil Admirari no Tenbinmaudits qui poussent au suicide celui qui le lit, sujet assez sombre que je n'avais encore jamais vu dans ce genre d'anime, le meurtre et viol sont également des sujets sérieux abordés dans l’anime. C'est donc finalement une histoire assez originale pour le genre et qui change des intrigues classiques, ennuyantes et très joyeuses que l'on retrouve généralement. Cependant, petit hic dans le début, en plus d'être assez banal, les actions ne se suivent pas toujours, notamment à l'épisode 4 qui zappe totalement ce qui s'est passé avec Rui dans l'épisode précédent, on passe du coq à l’âne d'un seul coup, j'avais même cru avoir raté un épisode donc c'est assez dérangeant, malgré ça, le reste tien assez bien la route, donc ça passe.

    La romance, oui parce que même si l'anime parle de livres maudits et de suicides, ça reste une adaptation d'otome game, donc la romance est censé être le point principal de l'oeuvre, et encore une fois je suis plutôt satisfaite, la romance n'est Nil Admirari no Tenbinpas lourde ni trop présente, je dirais même quelle est secondaire. Brothers ConflictSengoku Night Blood ou encore Uta no Prince-sama etc. à chaque fois c'est la même chose, un épisode met en avant un des prétendants de l’héroïne et à chaque fois ça ne loupe pas, le garçon mis en avant est tout sauf très subtil quant à son attirance pour l’héroïne, mais ici c'est globalement subtil si on compare aux autres animes du même genre, pour la plupart des personnages en tout cas, comme Hayato par exemple. Les personnages ne sont pas toujours collés à elle, ils ne lui sortent pas des phrases ultras clichées toutes les deux secondes et ne montrent pas leur attirance comme un chien en rut, ils entretiennent avant tout une relation d'amis et collèges. Bon, il y a tout de même quelques des exceptions au niveau des phrases clichées, je pense à une scène avec Akira qui m'a fait rire notamment, mais ça je vais en parler un peu plus bas. Point positif, même si cela reste très subtil il est agréable de voir d'autres relations que celle de l’héroïne, notamment celle de son amie.

    Passons maintenant de l’héroïne, Kuze Tsumugu, qui est finalement bien classé si on la compare à ses compères, les cruches classiques d'otome (coucou Ema, Nanami, Yui !). Elle a du répondant, elle ne se contente pas de dire des: "Eh ?", "Euh...", "Ah...", elle est également capable de mettre un râteau à un personnage donc elle est très supportable. Mais elle n'a pas que des qualités (faut pas rêver!), elle est un peu longue à la détente par moments, et bien qu'elle sache faire son boulot (qui n'est pas très compliqué), elle ne semble pas trop savoir ce qu'est le secret professionnel... Elle rencontre un inconnu et répond aussitôt à toutes ses questions sans se demander s'il n'y a pas des infos qu'elle doit garder pour elle, pas très malin. Et son côté, "princesse qui voit le bien partout" peu parfois être agaçant dans certaines situations, je pense notamment à l’épisode 4 lorsqu'elle dit que Shogo est "gentil" alors qu'il la qualifie "d’incapable" sous prétexte qu'elle est une femme et donc "incapable de travailler" (bonjour le machisme !).

    Les prétendants, et je commence par Hayato qui le Nil Admirari no Tenbin"prétendant principal" de l’héroïne que l'on découvre en dernier, il passe assez inaperçu tout le long de l'anime... C'est le personnage sympa, bien sous tous rapports que généralement je déteste mais que j'ai fini par apprécié et m'attaché. Et puis, je le préfère quand même bien plus à Shogo qui est le personnage le plus cliché de l'anime, fils de riche capricieux, incapable, ultra désagréable, macho et j'en passe, pour finir en petite brebis qui insiste pour que l’héroïne l'appel par son prénom. Whouaaa mes yeux.. la scène était d'un cliché ! Avec en plus la musique de "révélation" en arrière-plan.... Bref. Bien que je ne sois pas fan du personnage, Shogo est tout de même un personnage qui change et évolue dans le bon sens.

    Nil Admirari no TenbinJ'ai bien aimé Akira, bien qu'avec lui on a droit à une scène assez clichée,  - plaquage sur le matelas et déboutonnage de chemise a la sauvage XD - Cependant j'aime bien sa personnalité. Il est quelqu'un d'assez inexpressif mais qui en réalité est assez émotif.

    Il y a également l'écrivain Shizuru et Hisui le plus jeune qui ne sont cependant pas assez développés, idem pour Rui, et c'est d'ailleurs ce qui dommage avec la série, on sent vraiment que pour l'anime le studio a dû faire court, je suis certaine que le jeu est bien plus développé. Malgré ça, les personnages sont tout de même plus travaillés que dans les autres animes du même genre où ils sont limite vide/creux, là leurs histoires sont intéressantes pour la plupart, orphelin pour l'un, mort d'un proche pour d'autres etc.

    Mis à part les prétendants, je suis contente de découvrir d'autres Nil Admirari no Tenbinpersonnages, comme Hitaki le petit frère, le majordome ou encore le détective, c'est tout de même plus agréable de voir que tous les personnages n'ont pas d'arrière-pensées vis-à-vis de l’héroïne. De plus, à par Tsugumi il y a également d'autres personnages féminins assez présents, ce qui est un peu rare dans les otome, cette fois il y a également une amie Koruri ainsi qu'une collègue (et supérieure) de travail, dont nous apprenons un peu sur leur vie sentimentale.

    Même si Tsugumi ne finit avec aucun des prétendants, je trouve la fin pas si mal, et le nouveau visage que l'on découvre à la fin peut laisser penser qu'il y aura une suite...? Ce qui ne serait pas plus mal d'ailleurs, certains pensent sans doute qu'il est dommage que Tsugumi ne soit avec personne a la fin mais dans ce cas de figure-ci, je trouve qu'il aurait été bien trop tôt et pas crédible qu'elle choisisse un des prétendants... Donc une saison 2 serait une bonne idée.

    Nil Admirari no TenbinLes graphismes, assez particulier mais que j’apprécie, les couleurs donne un style "ancien" ce qui correspond plutôt bien avec l'univers et l'époque dans lequel se déroule l’histoire, c'est sympa.

    Opening & Ending, totalement HS. Là c'est un gros point négatif, ils n'ont rien à voir avec l'anime, si c'était uniquement l'ending ça ne m'aurait pas dérangé mais l'opening...? La musique passe encore mais l'animation est trop centrée sur la romance, ce qui ne correspond pas du tout à l'anime qui aborde des sujets assez sérieux, donc le changement de robe était-il nécessaire ? --' L'opening fait un peu trop opening d'otome game. Quant à l'ending, ni l'animation que je trouve assez ringarde, ni la musique ne me plaît, mais comme c'est un ending ça passe. Après, honnêtement je préfère une bonne histoire et des OST bidon que l'inverse.. ;) Donc bon, je vais pas trop le plaindre pour le coup ^^

     

    Pour une adaptation d'otome game je trouve que Nil Admirari no Tenbin est loin d'être un navet. Il n'y a évidemment pas que des points positifs, le début assez banal ressemble à un otome quelconque, il y a quelques phrases un peu clichées, l’héroïne est parfois longue à la détente mais petit à petit elle évolue. Globalement ça reste un harem inversé sympa à regarder. La romance n'est pas lourde, elle est même secondaire, l'histoire aborde des sujets assez sombres et sérieux comme le meurtre, viol, suicide etc. ce qui est plutôt original pour le genre, mais surtout, l'héroïne n'est pas une tête à claques. Je regrette juste que les personnages ne soient pas plus développés car  leurs histoires sont plutôt intéressantes et il y avait de quoi faire, 12 épisodes étaient peut-être un peu juste ? Ce n'est pas l'anime du siècle mais je reste agréablement surprise pour le genre. Malgré tous les points négatifs que j'ai pu citer, c'est la première fois que je suis globalement satisfaite d'une adaptation d'otome game.

     

     Qu'en avez-vous pensé ?


    12 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires