•  

    Fiou... j'ai cru que cet article n’allait jamais sortir ^^ Bref.

    Salut ! J’espère que vous allez bien, aujourd'hui je viens vous parler de 3 nouvelles séries. J'avoue que cette saison il y a très peu d'animes qui m’intéresse, mes ces trois-là sont plutôt pas mal pour le moment:

    • Run with the wind (Kaze ga Tsuyoku Fuiteiru) 
    • Tsurune 
    • Radiant 

     

            

    Je commence la saison avec Run with the wind (Kaze ga Tsuyoku Fuiteiru) disponible chez Crunchyroll. Bon déjà, première chose que je me suis dit en voyant l'affiche: "Kageyama, qu'est-ce que tu fous là ?! XD" Plus sérieusement, ça fait un bon petit moment que j'attends une série sur le sport sympathique avec de bons perso', car cet été je n'ai pas accroché à Hanebado, et si ma mémoire est bonne, ce doit être Haikyu mon dernier anime (& manga) sur le sport auquel j'ai vraiment accroché, donc j'espère ne pas être déçue part celle-ci, et pour le moment ça s'annonce plutôt bien.

    Même si on a du "déjà vu" avec un protagoniste qui semble avoir un passé assez houleux dans ce sport (ici l'athlétisme), je suis curieuse de voir ce que va donner cette équipe, dont la majorité sont des débutants. Les personnages m'ont l'air intéressants et tous bien différents les uns des autres. J'ai également bien aimé le piège tendu par Haiji, en effet tous ont appris que vivre dans ce dortoir c'est aussi faire partie du club d'athlétisme, c'est plutôt fourbe de sa part mais bon... c'est drôle. Entre l'otaku alias le Prince toujours enfermé dans sa chambre et Nico-chan (Nicotine) qui fume comme un dragon notamment, j'avoue avoir du mal à les voir faire un relais... surtout contre des sportifs bien entraînés. Bref, pour le moment je trouve l'équipe sympa et intéressante, il y a des personnages que j'ai hâte de découvrir de voir évoluer. Concernant le protagoniste, il est assez discret pour le moment, principalement dû à son petit problème de communication.

    Chose assez nouvelle pour un anime sportif - en tout cas pour moi c'est une première - ici nous ne suivons pas des lycéens mais des étudiants à l'université. En soi ça ne change pas grand-chose, mais ici les personnages commencent déjà à faire face aux problèmes de la vie active et pensent avant tout à leur avenir plutôt qu'a ce club d'athlétisme, dont ils sont "forcés" à participer. Comme King étudiant en sciences sociales qui cherche du boulot, ou encore Yuki qui est pris par ses études de droit.

    Les graphismes, ça va, ils me rappellent un peu ceux de Welcom to the Ballroom.

    L'opening "Catch up, latency" par UNISON SQUARE GARDEN me plaît beaucoup, tout comme l'ending "Reset" chanté par Taichi Mukai, dont j'aime beaucoup la voix. Si j'ai rapidement reconnu la voix du chanteur de l'opening, ce n'est pas le cas pour l'ending, le gars est pour moi inconnu au bataillon ^^' En tout cas belle voix.

    L'anime est produit par Production I.G (Kuroko no basket, Haikyu, Prince of tennis, Welcom to the Ballroom etc.)

     

      

     

    Animes automne 2018 1ères impressions #1

           

    Tsurune: Kazemari Koukou Kyuudo. Deuxième anime sur le sport de cette saison (aussi dispo chez Crunchy), cette fois-ci sur le Kyudo (tir à l'arc Japonais). Première impression plutôt positive. 

    Tout comme je l'ai dit plus haut pour Kaze ga Tsuyoku Fuiteiru, on commence cet anime sportif avec un héros qui refuse de rejoindre un club, ici de kyudo/tir à l'arc jap, alors qu'il a déjà des compétences dans ce domaine. Ce n'est pas la première fois qu'on commence un anime sportif ainsi et ce ne sera certainement pas la dernière... bien que ce soit un peu du déjà vu, pour le moment ici ça ne me gêne pas. Car ce n'est pas vraiment qu'il ne veut pas, c'est plus qu'il ne "peut" pas. De plus, Minato n'est pas un personnage devenu hautain ou désagréable vis-à-vis des autres suite à sa "mésaventure" du passé, c'est un personnage plutôt sympathique et un peu renfermé. J’espère juste que le héros ne va pas se lamenter durant la moitié de la série... L'ambiance de l'anime est agréable, un anime sport qui s'annonce détente pour le moment. 

    Petit point négatif cependant pour un des personnages, le gars aux cheveux rouges (dont j'ai déjà oublié le nom), qui vient pourrir l'ambiance en faisant la morale au protagoniste; "c'est une honte pour un archer" etc. Aaah... franchement les tsundere c'est lourd et cliché, dramatiser autant la scène et en faire des caisses pour si peu comme ça je ne vois pas l’intérêt... Bref, j’espère que Grincheux va se calmer parce qu'il me saoul déjà celui-là XD

    Edit: après avoir visionné le second épisode, j’espère qu'on ne va pas devoir attendre 11 épisodes que Minato réussisse de nouveau à tirer... J’apprécie que l'on suive l'évolution du héros qui décide de se reprendre en main, qu'il décide de surpasser ce "blocage" mais je veux surtout qu'il cloue rapidement le bec du gars aux cheveux rouges en montrant de quoi il est capable XD J'ai d'ailleurs beaucoup aimé l'intervention de Seiya qui lui fait comprendre que Minato est de base bien meilleur que lui, hâte de voir ça.

    Rien à dire sur les graphismes que je trouve simples mais très beaux. Idem pour l'opening "Naru" de Luck Life. L'ending "Orange Iro" quant à lui est très doux, la voix de ChouCho est vraiment très belle.

      

    Animes automne 2018 1ères impressions #1

          

    Radiant, dispo chez ADN et Crunchy. Je ne connais pas le manga mais pour le moment l'anime m'a l'air d'être prometteur, bien que classique. Un héros pas très doué qui a un but bien précis et qui part à l’aventure etc. Donc comme pour la plupart des shonen mieux vaut attendre de découvrir l'univers et les personnages pour se faire une vraie idée. Dans tous les cas, pour le moment j'aime bien Seth et surtout Alma. Dans le dernier épisode sorti on découvre de nouveaux perso' dont Meli qui n'est pas aussi chiante que je pensais au début ^^ 

    Par contre je trouve la voix du héros un peu trop enfantine, certes Seth est gaffeur et amusant mais était-il nécessaire de lui donner une voix de gamin ? Je trouve ça dommage, j'ai du mal à le prendre au sérieux... notamment dans les moments où il est concentré / sérieux. 

    J'ai cru comprendre que le début passait déjà pas mal de détails et que le manga était plus conseillé que l'anime (comme d'hab quoi). Seuls 4 épisodes sont dispos donc je pense qu'il est encore trop top pour juger ce shonen.

    À voir :)

     Animes automne 2018 1ères impressions #1

     

    Et voilà pour ces premières impressions :)


    10 commentaires
  • 7/10

    Kyoto Teramachi Sanjou no Homles

       Informations
       
     

    Titre alternatif: Holmes of Kyoto

    Résumé: L'histoire se déroule dans le quartier des antiquités, à Kyoto. Kiyotaka Yagashira, surnommé Holmes, est le fils d'un antiquaire possédant une petite boutique dans le quartier. 
    En compagnie de la jeune Aoi Mashiro, une lycéenne qui travaille à mi-temps dans la boutique, il élucide de nombreux mystères.

    Année: 2018

    Genres: Romance, mystère, Slice of life

    Adaptation: Light novel

    Nombre d'épisodes: 12

    Licencié: oui - Crunchyroll

    PV:

     

    Mon avis

     

    Ce n'est pas l'anime du siècle mais ça reste un slice of life agréable à visionner. En tout cas, j'ai facilement regardé les 12 épisodes.

    J'ai aimé le côté enquête à la Sherlok Holmes qui rend l'anime plus prenant, en tant que spectateur on finit forcément par chercher nous aussi les coupables. Dans le début j'avais tout de même peur que les enquêtes menées par Kiyotaka soient d'un très bas niveau, or certaines histoires étaient tout de même assez graves, comme la tentative de meurtre d'une romancière par exemple. Je pense que sans les enquêtes, l'anime aurait pour moi été d'un ennuie mortel, comme c'est souvent le cas avec les Slice of life.

          

    Cela dit, même si j'aime les enquêtes menées par nos protagonistes, certaines choses ne sont absolument pas crédibles. Bien qu'il soit très doué pour relever des indices et lire les expressions des gens tel un mentaliste, Kiyotaka n'est qu'un étudiant apprenti antiquaire, il n'est ni détective, ni flic, donc... pourquoi les gens font-ils toujours appel à lui...? Personnellement on tente de me tuer, ce n'est certainement pas un antiquaire que j'irais voir... Pourquoi pas le poissonnier du coin pendant qu'on y est ?

    Autre chose pas crédible et qui pour le coup m'a plutôt ennuyé dans l'anime, Ensho qui dans la réalité serait en prison depuis belles lurettes. Et c'est là où je me dis que Kiyotaka est assez égoïste et contradictoire. Il dit haïr les escrocs, notamment ceux comme Ensho qui créaient des contrefaçons très proches de la perfection, or, mis à part jouer aux petits jeux de devinettes d'Ensho, Kiyotaka ne fait rien pour l'arrêter, à croire que ça l'amuse car ça lui permet de se tester en faisant ces "vrais ou faux". Qu'il y ait des choses peu crédible dans un anime pour le rendre plus prenant je veux bien mais il y a des limites... Ensho est un antagoniste que je n’apprécie pas, car en plus d'être très immature je ne le trouve pas assez intéressant, en quoi un personnage aussi puéril est intéressant ? La rivalité entre Kiyotaka et Ensho est tout aussi inintéressante, j'aurais préféré un vrai méchant beaucoup plus crédible et impressionnant que ça. Bon après, je chipote, j'en demande peut-être un peu trop XD

      Kyoto Teramachi Sanjou no Homles   Kyoto Teramachi Sanjou no Homles   Kyoto Teramachi Sanjou no Homles

    Pour en revenir à Kiyotaka, tout comme Aoi il a vécu une rupture assez douloureuse dans le passé, on comprend donc son envie d'éviter les relations, cependant je ne peux m'empêcher de grincer des dents quand je vois son comportement avec Aoi vers la fin, il est étudiant mais se comporte comme un ado, je trouve ça dommage, je le trouve même assez lâche, d'ailleurs, son père le laisse égaiement sous-entendre. Malgré tout, Kiyotaka est un personnage que j'ai fini par apprécier, surtout quand on commence enfin à voir ses défauts, car dans le début il est un peu trop parfait au point d'avoir l'air faux, donc ce n'est pas plus mal. Petite mention pour le dialecte utilisé par Kiyotaka, certains aiment, d'autres non, personnellement je fiche un peu, je trouve même que c'est plutôt discret donc ce n'est pas un élément très important. 

    Et pour finir avec les personnages, Aoi Mashiro, une jeune lycéenne ordinaire avec qui j'ai eu du mal dans le début, nomment avec sa raison un peu ridicule de vouloir rentrer chez elle en volant son pauvre grand-père de certaines de ses œuvres de valeurs. Quelle géniale petite-fille elle fait... J'ai tout de même eu un peu de peine pour elle lorsqu'on découvre la trahison de son ex et de sa meilleure amie ainsi que celle ses "amies" qui la font passer pour la coupable de l'histoire. Aoi est une plutôt ordinaire, bien que plus courageuse que Kiyotaka, c'est un peu la petite japonaise classique. Gentille, honnête et fiable, elle va même finir par se rendre utilise dans la boutique puisqu'elle a "l’œil" pour ce métier. 

    En parlant des œuvres et antiquités, oui parce que ça reste le thème principal de l'anime ^^ J'ai trouvé les explications de Kiyotaka étonnamment très intéressantes et prenantes. Pourtant ce n'est pas un sujet qui m’intéresse beaucoup de base...

    Kyoto Teramachi Sanjou no Homles   Kyoto Teramachi Sanjou no Homles   Kyoto Teramachi Sanjou no Homles

    Concernant la romance. Assez décevant de ce côté-là, j'ai apprécié que la romance ne soit pas trop mise en avant dans le début, que les personnages apprennent avant tout à se connaitre, cependant la fin et le comportement des personnages sont assez décevants. Comme dit plus haut, Kiyotaka, qui je le rappelle est un étudiant, n'est pas fichu de faire le premier pas, quant à Aoi, au moment où elle se décide, elle se rétracte. Au final, ce qui me dérange le plus ce n'est pas qu'ils ne finissent pas en couple, mais que les choses ne soient pas dites. Ils auraient très bien pu faire comprendre leurs sentiments tout en décidant de rester amis et de continuer de prendre leur temps, ça à la rigueur ça aurait été préférable. Qu'ils sachent aux moins qu'ils sont importants l'un pour l'autre et non juste de simples collègues, que leur relation avance un minimum. Donc dommage.

    Je vais terminer par les graphismes, que j'ai trouvé agréables, Kyoto est plutôt bien mise en avant avec ses couleurs chaudes. Ça me rappelle d'ailleurs un peu l'anime Rokuhoudou. 

    Conclusion: Un slice of life mêlant enquêtes et quotient avec une touche de romance, c'était sympa et léger. 7/10.

     Qu'en avez-vous pensé ?


    5 commentaires
  • 5/10

    Phantom in the Twilight

       Informations
       
     

    Résumé: Suite à un étrange incident, Baileu Ton, une jeune étudiante tombe sur un mystérieux café dans les rues de Londres. Son nom ? Le "Forbidden café" (café interdit). Celui-ci ouvre chaque soir à minuit afin d'accueillir les gardes s'occupant de la frontière entre les humains et les ombres.

     

    Année: 2018

    Genres: Action, mystère, surnaturel, harem inversé

    Adaptation: Projet transmédia

    Nombre d'épisodes: 12

    Licencié: oui - Crunchyroll

    PV:

     

    Mon avis

     

    Je n'ai même pas eu le courage de terminer la série, pourtant il ne me restait que très peu d'épisodes à visionner...

    Je commence par le plus gros point noir de cet anime, l'animation en général. Il suffit de prendre l'exemple des scènes d'action qui ne sont absolument pas crédibles et absolument pas prenantes. C'est bizarre mais c'est comme si je regardais un vieux film d'action au ralenti où l'on voit toutes les cascades et les coups donnés dans le vide par les acteurs... Honnêtement de ce côté, l'animation est assez mauvaise surtout pour un anime de 2018. Manque de budget ?

        

    Sinon le point positif est, pour une fois dans un harem inversé, l’héroïne. Enfin une fille indépendante qui ne tombe pas dans la niaiserie. Cependant, mise à part elle je n'accroche pas aux personnages, le pire reste sans doute sa meilleure amie Shinyao, je trouve d'ailleurs que toute l’histoire autour de se personnage très lassante et carrément chiante (perso' une fille comme ça je l'abandonne direct XD), et sa romance avec le loup-garou sortie de nulle part... bof. Concernant le harem... pas terrible, franchement rien de transcendant non plus, ils n'ont aucun charisme et n'ont rien de crédible, le mieux aurait été d'avoir des créatures surnaturels plus effrayantes, là ça fait limite créatures de dessins animé qu'on retrouvent sur Guilli, le pire reste quand même Vlad le vampire cliché et vieux-jeux auquel je n'ai vraiment pas accroché.

    Une série plate et pas assez prenante principalement dû à la mauvaise animation, c'est dommage car le concept de descendance / réincarnation était pas mal. Au final, je me suis ennuyée, dommage. 


    8 commentaires
  • 7.5/10

     

    Love Stage!!

       Informations
       
     

    Résumé: La famille du jeune Izumi Sena n'est composée que de célébrités et, pourtant, lui ne s'est jamais senti attiré par ce milieu.

    Cela est sans doute dû au tournage d'une publicité, réalisée 10 ans auparavant, où Izumi s'était vu obligé de se travestir en fille, une expérience mal vécue par le jeune homme. Considéré comme un otaku, Izumi est peu extraverti et a pour seul objectif de devenir mangaka.

    Mais il ne s'attendait pas à ce que, pour la décennie de la publicité, un nouveau projet voit le jour ! Il ne s'attendait pas non plus à ce qu'on lui confie le rôle de la mariée ! De plus, son partenaire est Ryôma Ichijô, un acteur très populaire de sa génération, qui se montre intéressé par le jeune homme qu'il pense être une fille.

    Année: 2007

    Genres: Shonen-ai, comédie, romance

    Adaptation: Manga

    Nombre d'épisodes: 10

    PV:

     

    Mon avis

     

    Love Stage!!  Love Stage!!

    Même si on retrouve ce concept assez souvent dans les mangas BL, des personnages qui se sont rencontrés une fois brièvement et qui se retrouvent plusieurs années plus tard personnellement j'adore, surtout quand les retrouvailles sont si amusantes. D'ailleurs, c'est ce côté comique de la série qui me fait apprécier l'histoire et qui arrive presque à me faire oublier les points noirs... enfin presque.

    Love Stage!!Izumi. Généralement soit j'apprécie tous chez un personnage, soit rien (ça passe ou ça casse comme on dit), or là Izumi est un personnage plutôt bien travaillé puisqu'on peut facilement discerner ses qualités et ses défauts. Il est un peu "monsieur-tout-le-monde", il est timide et préfère rester enfermé à lire des mangas (je le comprends tellement), il est également capricieux, égoïste et ne semble pas vouloir faire d'efforts ce qui le rend parfois agaçant, surtout dans le début, cependant j'ai apprécié son franc parler et son évolution, notamment lorsqu'il va enfin être un peu moins égoïste et penser aux sentiments des autres, ceux de Ryoma notamment.

    Ryouma. J'avoue que ça doit être dur à encaisser pour un hétéro Love Stage!!homme d’apprendre que son premier amour qui dure depuis 10 ans est en réalité un homme... j'imagine le choc, et la réaction de Ryouma est compréhensible. Cependant il a réussi à mettre cet "obstacle" de côté et à accepter Izumi tel qui est, un ado aux allures de no-life. Même si le voir courir derrière Izumi me faisait penser à un chien courant derrière son maître, c'était mignon donc pour moi Ryouma est un personnage attachant. De plus, il est touchant de le voir faire tant d'effort pour Izumi qui ne lui rend pas forcement la pareille.

    Je n'ai pas lu le manga, sauf le dernier tome (vive ma logique), mais il n'est pas difficile de deviner les relations secondaires, comme celle de Shogo X Rei par exemple.

    Love Stage!!Passons maintenant au plus gros point négatif de cet anime... La censure ! Non d'une pipe en bois, c'est quoi ce bordel ?! (Ne vous attardez surtout pas à cette vieille expression xD) Parmi toutes les censures possibles, ils ont choisi de rendre les corps rose et bleu ?! Sérieux ?! La première fois que j'ai vu ça j'ai fait une tête de trois mètres de long tellement je ne m'y attendais pas. Ils auraient pu couper les scènes, mettre un plan sur un coin de la pièce et laisser le son, ou encore mettre un plan sur un mur avec les ombres des personnages... mais non ils ont choisi de mettre les personnages tout rose et bleu. Très étrange quand même.

    Sinon les graphismes sont vraiment pas mal, j'aime beaucoup les yeux des personnages, surtout ceux d'Izumi. Cependant je trouve dommage que les arrières plans soient parfois inexistants, tout comme les figurants que le studio n'a même pas pris la peine de détailler ou même de colorer.

    L'opening et l'enging m'ont beaucoup plus. Colorés et très entraînants, coup de cœur pour l'enging.

      

    Conclusion: Même si j'ai pas mal de choses à reprocher à l'anime, j'ai tout de même passé un bon moment devant les épisodes que j'ai souvent trouvé à la fois légers et amusants.

    Love Stage!!

     Qu'en avez-vous pensé ?


    7 commentaires
  • Salut les gens !

    Non je ne suis pas morte... juste flemmarde. Bref. J'ai enfin réussi à terminer cet article de malheur XD Donc au programme dans cette p'tite pause sucré :

    • Avis rapide sur 3 mangas: 1 Shonen, 1 BL et 1 shojo
    • retour sur quelques animes de l'été
    • Chaîne youtube J-music
    • Et un peu de blabla.

    Lire la suite...


    5 commentaires
  • Hey !

    petit article rapide pour annoncer l'installation du nouveau thème.

    Il n'est pas totalement terminé, il me reste encore quelques bricoles par-ci par-là à faire mais globalement ça donne ça :

    Nouveau thème ~

    Normalement, dans quelques jours je pourrais sortir un PPS #4, avec 3 petits avis, sur 1 shojo, 1 shonen et 1 BL ... j'en dis pas plus 

    J’espère que le thème vous plaît, si jamais il y a un problème d'affichage quelque part n’hésitez pas à me le signaler.

    Bye les gens ~


    7 commentaires
  • 6/10

    Soul Eater

       Informations
       
     

    Résumé: Pour devenir une "Death Scyth", les "armes démoniaques" qui ont une apparence humaine doivent se repaître de 99 âmes de démon et d'une âme de sorcière. Ces armes sont pour cela accompagnées de Meister qui les manipule pour la chasse aux âmes. C'est a Shibusen, une école pour jeune Meister dirigée par le grand Shinigami que Maka et Soul poursuivent ce but.

    Ils seront bientôt rejoint par d'autres Meisters et leurs armes : Black Star un jeune ninja qui ne cherche qu'à se faire remarquer avec son arme Tsubaki, Death the Kid le fils de Shinigami qui est un maniaque de la symétrie avec ses deux armes Liz et Patty, deux sœurs qui se transforment en revolvers.

    Mais de nombreux obstacles leur barre la route, à commencer par les sorcières...

    Année: 2008

    Nombre d'épisodes: 51

    Studio: Bones

    Licencié en France: Oui - Kaze

    PV

     

    Mon avis

     

    Shonen très connu et généralement apprécié sorti en 2008 que je viens seulement de visionner... (on est en 2018, mieux vaut tard que jamais XD)

    Que dire ?

    J'ai tellement entendu parler de Soul Eater lorsque l'anime est sorti que je m'attendais à quelque chose d'énorme, or même si j'ai globalement apprécié la série je reste déçue sur pas mal de points.

    Soul Eater  Soul Eater

    Le premier point positif c'est que l'on rentre facilement et très rapidement dans l'intrigue, pas de blabla pendant 20 épisodes pour rien, là dès le premier on est dedans, malheureusement c'est peut-être un peu trop rapide, ça manque de détails et c'est là où parfois j'avais l'impression d'avoir raté des épisodes...

    Pour le reste, on sent petit à petit que l'histoire dérive... De base, on commence l'histoire avec Maka et Soul, tous deux ayant un but, devenir la meilleure manieuse pour Maka et devenir un Death Scythe pour Soul, mais très vite ils n'en parlent plus... c'est vite oublié pour laisser place à une histoire avec une sorcière et le sang noir etc. Puis rebelote, le problème du sang noir est totalement zappé et laisse place au nouveau méchant, le démon. Les différentes histoires s’enchaînent sans vraiment se terminer. Tout me semble incomplet dans cet anime, il manque trop de détails et de réponses et c'est la même chose avec les personnages, ça manque d'informations, notamment les protagonistes, pas un seul flashback de la rencontre de Soul et de Maka ! Rien sur leur passé ou leur entré a l’académie, or c'est quelques chose que j'attendais avec impatience et qui devrait être mentionné ! 

    C'est vraiment dommage car l’anime à tout ce qu'il faut pour plaire: des personnages intéressants et amusants, de l'action, de la comédie, une intrigue intéressante et prometteuse dans un univers original.

    Soul Eater  Soul Eater

    Quant aux personnages, ils sont charismatiques, amusants et attachants mais qui manquent de profondeur, ils méritaient tous d'être plus développés. Concernant les protagonistes, Soul et Maka, je trouve dommage que l'on ne sache rien de leurs histoires personnels, comme je l'ai dit plus haut il n'y a pas de flashback et c'est dommage. L'anime porte pourtant le nom du protagoniste, Soul, mais je le trouve pas assez mis en avant pour que son nom soit utilisé comme titre, à la rigueur "Death City", j'aurais compris... Maka, je n'ai rien à lui reprocher sauf sa voix qui ne va pas du tout ! Je m'attendais à une voix un peu plus grave et plus mature, là ça fait vraiment gamine. Death the Kid, le fil du shinigami, quand je l'ai vu la première fois je me suis dit "oh, c'est le mec cool et posé de la série" et bah pas vraiment, son côté maniaque le rend pas si cool que ça donc tant mieux, ça casse un peu les clichés habituels, mais c'est la même chose que pour les autres personnages, on ne sait rien sur lui. Black Star que vraiment jusqu'au bout je n'ai pas pu piffrer (mais genre vraiment), trop bruyant et trop chiant a toujours vouloir surpasser les Soul Eaterdieux blablabla... et pourtant c'est le personnage le plus développé de l'anime, il est celui que l'on voit le plus évoluer et progresser. Excalibur, je ne l'aime pas du tout, il est vraiment chiant et ne sert à rien à part apporter, non pas de l'humour, mais du ridicule à la série, franchement ce personnage inutile est vraiment en trop. Bref, je vais terminer par le meilleur, Stein qui est comme pour beaucoup, mon personnage favoris, il fallait bien un mec badass dans l’histoire. 

     

    La fin, peut-on réellement appeler ça une fin ? On s'attend à du suspense, à un final qui envoie du lourd, mais non RIEN, que dalle, nada, niet ! (surtout qu'en plus la fin n'est pas du tout celle du manga, comme tout le reste)

    SPOILER 

    Le démon Ashura perd en crédibilité ! Lui qui a su battre le shinigami, à semer folie et terreur, qui avait dû être scellé parce qu'il ne pouvait pas être tué est finalement battu par un simple coup de poing ?! Par une gamine qui plus est ??!!! C’est quoi ce scénario bidon ? Ah et ce n'est pas tout, cette même gamine se fait briser les côtés à mains nues deux minutes plus tôt mais elle arrive encore à courir comme une gazelle dans un pré et à frapper l'ennemi ? Mais bien sûr...

    Comme beaucoup je m'attendais à un énorme combat, alors certes c'est à ce moment-là que l'on voit Death the kid et Black Star se dépasser et utiliser leur pouvoir aux max, mais cela n'a finalement servi à rien puisqu'ils finissent tous KO et que c'est le petit poing de Maka qui détruit le méchant, sans l'aide de Soul, qui pour le coup ne sert à rien soit dit en passant. D'ailleurs je n'ai toujours pas compris pourquoi et comment Maka avait fait...? Qu'on ne vienne pas me dire que c'est le "courage" qui a détruit le démon immortel ! (et moi qui me plaignais de Fairy Tail et de son fichu pouvoir de l'amitié...)

    Ensuite, une fois le combat terminé POUF plus rien, pas même les retrouvailles avec les autres ou un compte rendu etc. Pas de conclusion, que dalle.

    Une "fin" bâclée sans suspens.

     

    Les graphismes sont assez particuliers, j'ai eu du mal dans le début mais ça colle plutôt bien avec l'univers général de l'anime.

    Conclusion:  L'anime a tous les outils pour faire une bonne série mais le déroulement de l'histoire laisse à désirer, on sent quand même que l'anime est bâclé et c'est dommage. Cela dit, malgré tous les défauts que je peux lui trouver, Soul Eater reste un shonen mélangeant comédie et action plutôt sympathique et agréable à visionner. Les personnages, bien que pas assez développés, sont sans doute le plus positif, petit coup de cœur pour Stein et Death the Kid. 

     

    Note: J'ai lu le manga après avoir visionné l'anime et je dois dire que le manga n'a rien à voir, pour le coup le studio Bones a bien merdé, pour moi ce n'est pas une adaptation du manga, c'est beaucoup trop différent, c'est plus une "histoire tirée de ...". C'est pourquoi je vous recommande vivement le manga au lieu de l'anime. Je ferais peut-être une critique sur le manga un de ces jours ;)

     

    Soul Eater


    12 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires