• 7.5/10

     

    Love Stage!!

       Informations
       
     

    Résumé: La famille du jeune Izumi Sena n'est composée que de célébrités et, pourtant, lui ne s'est jamais senti attiré par ce milieu.

    Cela est sans doute dû au tournage d'une publicité, réalisée 10 ans auparavant, où Izumi s'était vu obligé de se travestir en fille, une expérience mal vécue par le jeune homme. Considéré comme un otaku, Izumi est peu extraverti et a pour seul objectif de devenir mangaka.

    Mais il ne s'attendait pas à ce que, pour la décennie de la publicité, un nouveau projet voit le jour ! Il ne s'attendait pas non plus à ce qu'on lui confie le rôle de la mariée ! De plus, son partenaire est Ryôma Ichijô, un acteur très populaire de sa génération, qui se montre intéressé par le jeune homme qu'il pense être une fille.

    Année: 2007

    Genres: Shonen-ai, comédie, romance

    Adaptation: Manga

    Nombre d'épisodes: 10

    PV:

     

    Mon avis

     

    Love Stage!!  Love Stage!!

    Même si on retrouve ce concept assez souvent dans les mangas BL, des personnages qui se sont rencontrés une fois brièvement et qui se retrouvent plusieurs années plus tard personnellement j'adore, surtout quand les retrouvailles sont si amusantes. D'ailleurs, c'est ce côté comique de la série qui me fait apprécier l'histoire et qui arrive presque à me faire oublier les points noirs... enfin presque.

    Love Stage!!Izumi. Généralement soit j'apprécie tous chez un personnage, soit rien (ça passe ou ça casse comme on dit), or là Izumi est un personnage plutôt bien travaillé puisqu'on peut facilement discerner ses qualités et ses défauts. Il est un peu "monsieur-tout-le-monde", il est timide et préfère rester enfermé à lire des mangas (je le comprends tellement), il est également capricieux, égoïste et ne semble pas vouloir faire d'efforts ce qui le rend parfois agaçant, surtout dans le début, cependant j'ai apprécié son franc parler et son évolution, notamment lorsqu'il va enfin être un peu moins égoïste et penser aux sentiments des autres, ceux de Ryoma notamment.

    Ryouma. J'avoue que ça doit être dur à encaisser pour un hétéro Love Stage!!homme d’apprendre que son premier amour qui dure depuis 10 ans est en réalité un homme... j'imagine le choc, et la réaction de Ryouma est compréhensible. Cependant il a réussi à mettre cet "obstacle" de côté et à accepter Izumi tel qui est, un ado aux allures de no-life. Même si le voir courir derrière Izumi me faisait penser à un chien courant derrière son maître, c'était mignon donc pour moi Ryouma est un personnage attachant. De plus, il est touchant de le voir faire tant d'effort pour Izumi qui ne lui rend pas forcement la pareille.

    Je n'ai pas lu le manga, sauf le dernier tome (vive ma logique), mais il n'est pas difficile de deviner les relations secondaires, comme celle de Shogo X Rei par exemple.

    Love Stage!!Passons maintenant au plus gros point négatif de cet anime... La censure ! Non d'une pipe en bois, c'est quoi ce bordel ?! (Ne vous attardez surtout pas à cette vieille expression xD) Parmi toutes les censures possibles, ils ont choisi de rendre les corps rose et bleu ?! Sérieux ?! La première fois que j'ai vu ça j'ai fait une tête de trois mètres de long tellement je ne m'y attendais pas. Ils auraient pu couper les scènes, mettre un plan sur un coin de la pièce et laisser le son, ou encore mettre un plan sur un mur avec les ombres des personnages... mais non ils ont choisi de mettre les personnages tout rose et bleu. Très étrange quand même.

    Sinon les graphismes sont vraiment pas mal, j'aime beaucoup les yeux des personnages, surtout ceux d'Izumi. Cependant je trouve dommage que les arrières plans soient parfois inexistants, tout comme les figurants que le studio n'a même pas pris la peine de détailler ou même de colorer.

    L'opening et l'enging m'ont beaucoup plus. Colorés et très entraînants, coup de cœur pour l'enging.

      

    Conclusion: Même si j'ai pas mal de choses à reprocher à l'anime, j'ai tout de même passé un bon moment devant les épisodes que j'ai souvent trouvé à la fois légers et amusants.

    Love Stage!!

     Qu'en avez-vous pensé ?


    6 commentaires
  • Salut les gens !

    Non je ne suis pas morte... juste flemmarde. Bref. J'ai enfin réussi à terminer cet article de malheur XD Donc au programme dans cette p'tite pause sucré :

    • Avis rapide sur 3 mangas: 1 Shonen, 1 BL et 1 shojo
    • retour sur quelques animes de l'été
    • Chaîne youtube J-music
    • Et un peu de blabla.

    Lire la suite...


    5 commentaires
  • Hey !

    petit article rapide pour annoncer l'installation du nouveau thème.

    Il n'est pas totalement terminé, il me reste encore quelques bricoles par-ci par-là à faire mais globalement ça donne ça :

    Nouveau thème ~

    Normalement, dans quelques jours je pourrais sortir un PPS #4, avec 3 petits avis, sur 1 shojo, 1 shonen et 1 BL ... j'en dis pas plus 

    J’espère que le thème vous plaît, si jamais il y a un problème d'affichage quelque part n’hésitez pas à me le signaler.

    Bye les gens ~


    7 commentaires
  • 6/10

    Soul Eater

       Informations
       
     

    Résumé: Pour devenir une "Death Scyth", les "armes démoniaques" qui ont une apparence humaine doivent se repaître de 99 âmes de démon et d'une âme de sorcière. Ces armes sont pour cela accompagnées de Meister qui les manipule pour la chasse aux âmes. C'est a Shibusen, une école pour jeune Meister dirigée par le grand Shinigami que Maka et Soul poursuivent ce but.

    Ils seront bientôt rejoint par d'autres Meisters et leurs armes : Black Star un jeune ninja qui ne cherche qu'à se faire remarquer avec son arme Tsubaki, Death the Kid le fils de Shinigami qui est un maniaque de la symétrie avec ses deux armes Liz et Patty, deux sœurs qui se transforment en revolvers.

    Mais de nombreux obstacles leur barre la route, à commencer par les sorcières...

    Année: 2008

    Nombre d'épisodes: 51

    Studio: Bones

    Licencié en France: Oui - Kaze

    PV

     

    Mon avis

     

    Shonen très connu et généralement apprécié sorti en 2008 que je viens seulement de visionner... (on est en 2018, mieux vaut tard que jamais XD)

    Que dire ?

    J'ai tellement entendu parler de Soul Eater lorsque l'anime est sorti que je m'attendais à quelque chose d'énorme, or même si j'ai globalement apprécié la série je reste déçue sur pas mal de points.

    Soul Eater  Soul Eater

    Le premier point positif c'est que l'on rentre facilement et très rapidement dans l'intrigue, pas de blabla pendant 20 épisodes pour rien, là dès le premier on est dedans, malheureusement c'est peut-être un peu trop rapide, ça manque de détails et c'est là où parfois j'avais l'impression d'avoir raté des épisodes...

    Pour le reste, on sent petit à petit que l'histoire dérive... De base, on commence l'histoire avec Maka et Soul, tous deux ayant un but, devenir la meilleure manieuse pour Maka et devenir un Death Scythe pour Soul, mais très vite ils n'en parlent plus... c'est vite oublié pour laisser place à une histoire avec une sorcière et le sang noir etc. Puis rebelote, le problème du sang noir est totalement zappé et laisse place au nouveau méchant, le démon. Les différentes histoires s’enchaînent sans vraiment se terminer. Tout me semble incomplet dans cet anime, il manque trop de détails et de réponses et c'est la même chose avec les personnages, ça manque d'informations, notamment les protagonistes, pas un seul flashback de la rencontre de Soul et de Maka ! Rien sur leur passé ou leur entré a l’académie, or c'est quelques chose que j'attendais avec impatience et qui devrait être mentionné ! 

    C'est vraiment dommage car l’anime à tout ce qu'il faut pour plaire: des personnages intéressants et amusants, de l'action, de la comédie, une intrigue intéressante et prometteuse dans un univers original.

    Soul Eater  Soul Eater

    Quant aux personnages, ils sont charismatiques, amusants et attachants mais qui manquent de profondeur, ils méritaient tous d'être plus développés. Concernant les protagonistes, Soul et Maka, je trouve dommage que l'on ne sache rien de leurs histoires personnels, comme je l'ai dit plus haut il n'y a pas de flashback et c'est dommage. L'anime porte pourtant le nom du protagoniste, Soul, mais je le trouve pas assez mis en avant pour que son nom soit utilisé comme titre, à la rigueur "Death City", j'aurais compris... Maka, je n'ai rien à lui reprocher sauf sa voix qui ne va pas du tout ! Je m'attendais à une voix un peu plus grave et plus mature, là ça fait vraiment gamine. Death the Kid, le fil du shinigami, quand je l'ai vu la première fois je me suis dit "oh, c'est le mec cool et posé de la série" et bah pas vraiment, son côté maniaque le rend pas si cool que ça donc tant mieux, ça casse un peu les clichés habituels, mais c'est la même chose que pour les autres personnages, on ne sait rien sur lui. Black Star que vraiment jusqu'au bout je n'ai pas pu piffrer (mais genre vraiment), trop bruyant et trop chiant a toujours vouloir surpasser les Soul Eaterdieux blablabla... et pourtant c'est le personnage le plus développé de l'anime, il est celui que l'on voit le plus évoluer et progresser. Excalibur, je ne l'aime pas du tout, il est vraiment chiant et ne sert à rien à part apporter, non pas de l'humour, mais du ridicule à la série, franchement ce personnage inutile est vraiment en trop. Bref, je vais terminer par le meilleur, Stein qui est comme pour beaucoup, mon personnage favoris, il fallait bien un mec badass dans l’histoire. 

     

    La fin, peut-on réellement appeler ça une fin ? On s'attend à du suspense, à un final qui envoie du lourd, mais non RIEN, que dalle, nada, niet ! (surtout qu'en plus la fin n'est pas du tout celle du manga, comme tout le reste)

    SPOILER 

    Le démon Ashura perd en crédibilité ! Lui qui a su battre le shinigami, à semer folie et terreur, qui avait dû être scellé parce qu'il ne pouvait pas être tué est finalement battu par un simple coup de poing ?! Par une gamine qui plus est ??!!! C’est quoi ce scénario bidon ? Ah et ce n'est pas tout, cette même gamine se fait briser les côtés à mains nues deux minutes plus tôt mais elle arrive encore à courir comme une gazelle dans un pré et à frapper l'ennemi ? Mais bien sûr...

    Comme beaucoup je m'attendais à un énorme combat, alors certes c'est à ce moment-là que l'on voit Death the kid et Black Star se dépasser et utiliser leur pouvoir aux max, mais cela n'a finalement servi à rien puisqu'ils finissent tous KO et que c'est le petit poing de Maka qui détruit le méchant, sans l'aide de Soul, qui pour le coup ne sert à rien soit dit en passant. D'ailleurs je n'ai toujours pas compris pourquoi et comment Maka avait fait...? Qu'on ne vienne pas me dire que c'est le "courage" qui a détruit le démon immortel ! (et moi qui me plaignais de Fairy Tail et de son fichu pouvoir de l'amitié...)

    Ensuite, une fois le combat terminé POUF plus rien, pas même les retrouvailles avec les autres ou un compte rendu etc. Pas de conclusion, que dalle.

    Une "fin" bâclée sans suspens.

     

    Les graphismes sont assez particuliers, j'ai eu du mal dans le début mais ça colle plutôt bien avec l'univers général de l'anime.

    Conclusion:  L'anime a tous les outils pour faire une bonne série mais le déroulement de l'histoire laisse à désirer, on sent quand même que l'anime est bâclé et c'est dommage. Cela dit, malgré tous les défauts que je peux lui trouver, Soul Eater reste un shonen mélangeant comédie et action plutôt sympathique et agréable à visionner. Les personnages, bien que pas assez développés, sont sans doute le plus positif, petit coup de cœur pour Stein et Death the Kid. 

     

    Note: J'ai lu le manga après avoir visionné l'anime et je dois dire que le manga n'a rien à voir, pour le coup le studio Bones a bien merdé, pour moi ce n'est pas une adaptation du manga, c'est beaucoup trop différent, c'est plus une "histoire tirée de ...". C'est pourquoi je vous recommande vivement le manga au lieu de l'anime. Je ferais peut-être une critique sur le manga un de ces jours ;)

     

    Soul Eater


    12 commentaires
  • 6/10

    Kamigami no Asobi

       Informations
       
     

    Résumé: Yui Kusanagi est une humaine tout ce qu'il y a de plus ordinaire jusqu'au jour où Zeus, le seigneur des Dieux, lui donne l'ordre d'intégrer une école réservée aux divinités.

    La jeune fille va alors devoir enseigner les subtilités de l'amour et ainsi renforcer les liens entre les humains et les divinités aux élèves un peu spéciaux de cette école : Apollon Agana Berea, Hades Idoneus, Dionysus Thyrsos, Tsukito Totsuka, Takeru Totsuka, Baldr Hringhorni et Loki Leviathan.

    Année: 2014

    Genres: Harem inversé, Fantastique, Mythologie, Dieu, Romance, Comédie

    Adaptation: Visual novel (otome)

    Nombre d'épisodes: 12

    Licencié en France: Oui - Chrunchyroll

    PV

     

    Mon avis

     

    Afin d'écrire mon article j'ai dû revisionner tous les épisodes, soit 4 ans plus tard après sa sortie, et je dois dire que j'ai bien fait car il y a un tas de choses que j'avais oublié, notamment les clichés et le début qui ne donne pas vraiment envie, en fait, j'ai l'impression d'avoir occulté tous les points négatifs de la série, comme dans les premiers épisodes lors de la rencontre avec les personnages, les scènes font très "visual novel", à croire qu'ils ont repris les illu du jeu, limite les personnages prennent la pause, d'ailleurs, c'est quoi toutes ces fleurs qui apparaissent comme par magie derrière les perso' ? C'est d'un ringard...  et encore ce n'est pas le pire, bref.

    Commençons par l’élément qui est généralement le plus gros point noir des harems inversés, l’héroïne. Kusanagi Yui est l'une des premières héroïnes d'adaptation d'otome game que je n'ai pas eu envie d'étriper. Elle est gentille sans pour autant être cruche, c'est une fonceuse capable de dire le fond de sa pensée même lorsqu'elle est apeurée, comme par exemple devant le dieu Zeus. Pour le coup je n'ai pas grand-chose à dire sur elle, si ce n'est que pour une fois, c'est une bonne héroïne. Après, comme dit dans le résumé, c'est une lycéenne ordinaire, donc rien de bien original non plus.

    On suit donc Kusanagi Yui qui va faire la rencontre de divinités, et là je dois dire que les personnages cassent malheureusement le mythe. Je rappelle que les prétendants sont des dieux alors les voir si jeune et avoir de tel comportement est assez décevant. D'ailleurs, Thot - qui passe son temps à plaquer Yui contre des murs et qui est accessoirement le prof de la classe - leur donne des surnoms qui leur vont plutôt bien. "le bimbo" (Baldr), "l'idiot" (Apollon), "le lugubre" (Hadès), "l’imbécile" (Totsuka), "l'ivrogne" (Dyonisos), "le cancre" (Loki)... (ça en dit long sur la personnalité des perso' Kamigami no Asobi)

    Le pire est sans doute Apollon le dieu grec du soleil, il est beau, gentil, très enjoué et souriant d'accord, mais c'est trop, de plus, son comportement, sa voix et sa façon de parler si immature peuvent en agacer plus d'un, si déjà il cessait d'appeler les autres par des surnoms débiles se serait déjà pas mal (Loki-loki, Bal-Bal, Didi, Take-Take etc.). Malgré ça, Apollon est un personnage sensible qui peut se montrer sérieux, comme on peut le voir lorsque l'on découvre son passé que j'ai trouvé très touchant.

    Après Apollon, Baldr le dieu nordique de la lumière (doublé par Kamiya Hiroshi ♥o♥), est celui dont l’histoire est la plus intéressante et la plus détaillée. C'est un personnage doux et souriant qui va très vite s'attacher à Yui. C'est également quelqu'un qui contrairement aux Kamigami no Asobiapparences peut se montrer très possessif. Je ne sais toujours pas si j’apprécie le personnage pour sa voix ou sa personnalité XD

    Loki, le dieu du feu, est farceur et amusant mais aussi parfois agaçant, son histoire avec Baldr et Thor est assez touchante également mais encore une fois, pour un dieu, il peut être assez immature, ceci dit que cela nous plaise ou non, sa personnalité correspond bien au célèbre mythe du dieu Loki, ce dernier étant décrit comme un dieu aussi impulsif et irresponsable que malin et rusé. Loki est un personnage que je n'aimais du tout au début, cependant j'ai aimé découvrir son passé et ses réels sentiments qu'il évite si bien de montrer.

    Je ne vais pas détailler tous les personnages sinon je n'ai pas fini, mais il y a aussi: Takeru alias Susano le dieu de la mer et des tempêtes dans la mythologie japonaise, c'est un personnage au fort tempérament qui n'a confiance en personne mis à part son frère Tsukio. Dans le début il est assez désagréable mais une fois son passé révélé il devient plutôt attachant. Tsukio alias Tsukuyomi le dieu japonais de la lune et frère de Susano, lui m'a beaucoup fait rire, c'est quelqu'un qui prend tout au premier degré, d'ailleurs l'épisode qui lui est dédié est l'un des plus drôles. Et je termine par Hadès de la mythologie grecque, Dieu des Enfers et oncle d’Apollon et Dionysos ainsi que le frère de Zeus, c'est un personnage solitaire qui a un rôle assez triste en tant que Dieu des Enfers, je l'aurais vu quand même plus "sombre" et plus âgé, c'est quand même le dieu des Enfers quoi...

    Tous les personnages ont leur épisode dédié sauf un,  Dyonisos Dieu de la vigne, du vin et de ses excès ainsi que du théâtre et de la tragédie dans la mythologie grecque. J'ai cru comprendre que dans le premier jeu il n'était pas draguable, c'est sans doute pour cela qu'il n'est pas détaillé, mais dans ce cas pourquoi l'avoir mis dans l'anime ? Parce que là il ne sert strictement à rien et c'est vraiment dommage. Dyonisos est le personnage le plus âgé (avec Hadès) mais surtout le plus mature de l'anime. Qu'il ne soit pas plus approfondi ou même plus présent est vraiment dommage. (Je viens de remarquer qu'il n'est pas sur l'affiche de l'anime, donc comme je disais ce n'est pas un "prétendant", dommage Kamigami no Asobi)

    Globalement les personnages sont sympatriques, malheureusement comme je l'ai dit plus haut, ils cassent le mythe. Ce sont des dieux mais ni l'apparence ni la personnalité des personnages n'est crédible, on dirait des gosses, même Hadès qui est censé être un des dieux les plus anciens à l'air d'un ado.

    Passons maintenant à quelque chose que je n'ai pas du tout aimé dans la série mais qui m'a fait tellement rire... les transformations que l'on découvre à la fin. Alala, mais quel supplice...! Pourquoi et à quel moment le studio s'est dit que c'était une bonne idée ?  Ce sont des Dieux BORDEL, un minimum de classe est de rigueur ! Ça a au moins eu le mérite de m'amuser, j'ai même eu un de ces fous rire en revisionnant l'anime, j'avais complètement oublié ce détail. XD 

    Kamigami no Asobi
    Pitié, apportez-moi une corde... XD

    Autre erreur du studio, l'exhibitionnisme des personnages. Je suppose que certaines d'entre vous aime se rincer l’œil, mais là les personnages se retrouvent si souvent dénudés dans des moments si inopportuns que ça fait tout sauf naturel, au final c'est juste de l'exhibitionnisme, c'est lourd.

    Même si je parle beaucoup des points négatifs comme les scènes clichées et l'immaturité de certains personnages, j'ai passé un bon moment devant cet anime, car malgré tout il y a pas mal d’épisodes amusants, et c’est là l'un des points forts de l'anime, la comédie. Comme la pièce de théâtre Cendrillon par exemple, où lorsque Yui et Totsuka se retrouvent liés par les anneaux, lorsque Totsuka prend tout au premier degré ou encore les réactions de Yui etc. étaient des moments drôles et divertissants.

    Kamigami no Asobi Kamigami no Asobi Kamigami no Asobi

    La mythologie est un sujet que j'ai toujours trouvé intéressant, c'est pourquoi je suis déçue que ce sujet soit si peu abordé, car si on regarde bien, mis à par le fait que les personnages soient des divinités, on ne sait absolument rien sur le monde des dieux, ni ce qu'ils font en temps normal. Dommage.

    Les graphismes sont plutôt beaux, je n'ai pas grand chose à dire dessus, cependant, je ne suis pas fan de l’opening, ni de l'ending. Par contre, c'est le premier harem inversé à avoir de si bons OST, les musiques de fond instrumentales sont très belles, on retrouve régulièrement la version instrumentale de l'opening, j'ai beaucoup aimé.

     

    Pour conclure, bien que l'anime ait pas mal de points négatifs, ça reste un anime très divertissant à regarder grâce à sa comédie et à l’héroïne que l'on apprécie rapidement. Une série sans prise de tête. 6/10.

     Qu'en avez-vous pensé ?


    3 commentaires
  • Animes été 2018 - Premières impressioins #3

    Salut !

    Bon, entre mon neveu qui s'est approprié mon pc pendant ses vacs et les hautes températures qui me font fondre tel un glaçon dans le dessert je n'ai pas eu l'occasion de sortir cet article plus tôt. Mais enfin le voilà.

    Donc aujourd'hui je vous partage mes premières impressions que les animes:

    • Banana Fish
    • Sirius the Jaeger.
    • Phantom in the Twilight

     

    Animes été 2018 - Premières impressioins #3Banana Fish. Je ne connais pas le manga, mais le trailer m'avait intrigué et je pense que Banana Fish sera une des bonnes surprises de cette saison. Meurtres, viol, violence, complot, l'univers est assez sombre donc l'anime est déconseillé aux plus sensibles. Une histoire complexe qui tient la route auquel j'ai rapidement accroché, idem pour les personnages, notamment Ash qui semble bien déterminé à découvrir ce qui se cache derrière "Banana Fish". Une histoire sérieuse de temps en temps fait du bien, donc à voir !

     

     

    Sirius the Jaeger. J'avoue, à chaque fois que j'entends le mot Animes été 2018 - Premières impressioins #3"vampires" je pense aussitôt aux mecs mous du genou et cliché à la Twilight XD Mais heureusement, ici les vampires sont bel et bien des méchants et pour le coup tous sauf sympas et peu glamour. Bien que pas très bavard j'apprécie le protagoniste Yuliy qui je pense à une histoire assez intéressante, son chara design est quand même fort sympa aussi (et celui de Dorothea). Pour le moment seul un épisode est disponible mais l'univers me plaît déjà, hâte de voir quelle direction va prendre la série.

     

     

    Animes été 2018 - Premières impressioins #3Phantom in the Twilight. Alors pour le coup je ne sais pas trop quoi penser de cet anime... Avant de commencer sachez que cette série reprend les légendes les plus connues des créatures fantastiques, telles que le vampire /chauve-souris, qui ne mange pas d'ails ect. L’héroïne n'est pas une cruche ce qui est pas mal, cependant j'ai du mal avec les membres de Twilight que ce soit avec leur chara design ou leur personnalité assez banale et clichée... le loup-garou est plutôt sympa mais alors Vlad, j’ai pour le moment du mal. Je ne sais pas si ses speechs sont là pour l'humour ou si c'est sérieux mais dans tous les cas il parle un peu trop, limite il se la joue XD Quant aux scènes d'action, je les trouve assez mauvaises, ce n'est pas rythmé, c'est même très fade donc difficile d'être emporté par les combats. Sinon globalement je pense que la série peut être sympa mais je ne m'attends pas à grand-chose non plus.

     


    21 commentaires
  • Animes été 2018, premières impressions #2

    Je continue mes premières impressions avec :

    • Shichisei no Subaru
    • Lord of Vermillion
    • Senjushi

     

     

    Animes été 2018, premières impressions #2Shichisei no Subaru. Déjà le résumé et le trailer me faisaient beaucoup penser à AnoHana et après avoir vu les deux premiers épisodes ça confirme ce que je pensais. Non seulement l'histoire de la fille morte qui "revient" est la même mais en plus les personnages sont plus ou moins identiques. Un héros devenu lugubre suite à un traumatisme est/était amoureux de la fille morte, la fille morte aux cheveux blancs amoureuse du héros, un prétentieux jaloux du héros & amoureux de la morte, une fille jalouse de la morte est amoureuse du héros, sans oublier une fille discrète amoureuse du prétentieux et le mec cool en dehors du polygone amoureux (ouais parce que là c'est plus un triangle). De ce côté ce n'est pas très original mais ce n'est pas pour autant que ça ne sera pas mauvais, mais je comprends que cet aspect de l'anime en gêne plus d'un. Après, même si on retrouve le côté de l'amie morte qui "revient" l'univers reste bien différent. 

    En parlant des personnages, mis à part Satsuki qui semble être la seule à avoir mûri depuis 6 ans je ne suis pas ultra fan des autres, surtout Takanori dont je me serais vraiment bien passé, le mec ultra prétentieux qui se prend pour je-ne-sais-qui et qui rejette la faute sur son rival amoureux blablabla... Surtout après 6 ans le mec est resté un gamin... --' J’espère aussi qu'il n'y aura pas de rivalité ultra lourde et futile entre le héros et Takanori... 

    En ce qui concerne l'univers du jeu vidéo, évidemment j'ai pensé à SAO mais là je ne comprends pas pourquoi un Game Over entraînerait une suppression de compte, peut-être, et j’espère, qu'il y aura une raison a ça, peut-être que le Re-Union à été créer dans un but précis...? Donc à voir par la suite.

    Même si les personnages ne sont pas originaux l'univers de Re-Union semble intéressant, et globalement ça semble une série sympa donc à voir. :)

     

     

    Lord of Vermillion: Guren no Ou. Le résumé et le trailer ne donnaient pas beaucoup d'informations sur l'histoire alors je ne savais pas du tout à quoi m'attendre.

    Le premier épisode ne nous avance pas des masses sur l’histoire, on Animes été 2018, premières impressions #2sent que l'intrigue va mettre un peu de temps à se mettre en place. Cela dit dès les premières secondes on peut voir l'animation des combats et là je ne suis pour le moment pas très fan, rien de transcendant, c'était même assez plat, les combats ne dégageaient rien de dramatique.

    Les graphismes sont bien mais pareil, ce n'est pas ouf non plus et le chara design est pas mal pour certains personnages.

    Je pense que pour vraiment se faire un avis sur cet anime il faut voir au moins les 5/7 premiers épisodes, le temps que l'intrigue s'installe. [Dispo chez ADN]

     

     

     

    Senjushi. Cet anime n'était pas dans ma liste des séries à voir car je savais qu'il n'allait pas m’intéresser, mais j'ai tout de même testé par curiosité.

    Animes été 2018, premières impressions #2Dès le premier épisode nous sommes bombardés de noms et de personnages, impossible de tout retenir, quand on croit avoir découvert tous les personnages il y en a d'autres qui débarquent, je n'ai pas compté mais en un seul épisode ça fait beaucoup. Surtout que les personnages s'appellent par des surnoms donc c'est encore plus difficile de retenir les noms. 

    Ensuite, je trouve que le mélange exhibition de beaux gosses / guerre n'est pas une bonne idée, ça créer un contraste assez spécial qui, pour moi, ne va pas du tout. La guerre ne fait pas crédible et les beaux gosses / mousquetaires pareil. 

    Pour finir, et là ça rejoint ce que je disais juste au-dessus. Les combats sur un champ de bataille avec des paillettes, des pétales de rose et un mec qui s’illumine... juste Non, ça ne va pas. Je veux bien que ce soit une fiction mais quand même...

    Les graphismes restent beaux, bien que pas appropriés pour une histoire qui aborde les conflits politique et la guerre. Les personnages seront sans doute amusants et sympatriques voir même attachants pour certains mais je doute vraiment pouvoir me plonger dans l'histoire et l'univers.

     

     


    9 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires